#PierreKropotkine (1842 - 1921) Lutter, affronter le danger; se jeter à l'eau pour sauver, non seulement un homme, mais un simple chat; se nourrir de pain sec pour mettre fin aux iniquités qui vous révoltent ; se sentir d'accord avec ceux qui méritent d'être aimés, se sentir aimé par eux - pour un philosophe infirme, tout cela est peut-être un sacrifice. Mais pour l'homme et la femme pleins d'énergie, de force, de vigueur, de jeunesse, c'est le plaisir de se sentir vivre.

#PierreKropotkine (1842 - 1921) Lutter, affronter le danger; se jeter à l'eau pour sauver, non seulement un homme, mais un simple chat; se nourrir de pain sec pour mettre fin aux iniquités qui vous révoltent ; se sentir d'accord avec ceux qui méritent d'être aimés, se sentir aimé par eux - pour un philosophe infirme, tout cela est peut-être un sacrifice. Mais pour l'homme et la femme pleins d'énergie, de force, de vigueur, de jeunesse, c'est le plaisir de se sentir vivre.

#GeorgeOrwell (1903 - 1950) « Le langage politique est destiné à rendre vraisemblables les mensonges, respectables les meurtres, et à donner l’apparence de la solidité à ce qui n’est que vent. »

#GeorgeOrwell (1903 - 1950) « Le langage politique est destiné à rendre vraisemblables les mensonges, respectables les meurtres, et à donner l’apparence de la solidité à ce qui n’est que vent. »

#AldousHuxley (1894 - 1963) « La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader. Un système d'esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l'amour de leur servitude ... »  Interview de cet homme : http://dai.ly/xsdjah

#AldousHuxley (1894 - 1963) « La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader. Un système d'esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l'amour de leur servitude ... » Interview de cet homme : http://dai.ly/xsdjah

#HenriDavidThoreau (1817 - 1862) « Cela intéresse nombre de gens de savoir, à propos des monuments de l'Ouest et de l'Est, qui les a bâtis. Pour ma part, j'aimerais savoir qui, en ce temps-là, ne les bâtit point, - qui fut au-dessus de telles futilités. » Lu dans "Walden ou la vie dans les bois"

#HenriDavidThoreau (1817 - 1862) « Cela intéresse nombre de gens de savoir, à propos des monuments de l'Ouest et de l'Est, qui les a bâtis. Pour ma part, j'aimerais savoir qui, en ce temps-là, ne les bâtit point, - qui fut au-dessus de telles futilités. » Lu dans "Walden ou la vie dans les bois"

#NicoleGerard J'ai écrit ce que j'ai vécu et ce que d'autres femmes ont vécu ou vivent encore. J'espère simplement favoriser une prise de conscience. Car si je dois quelque chose à la détention, moi dont l'existence, jusqu'ici, avait été égoïstement insouciante, c'est un sentiment de solidarité. Je n'ai pas qualité pour débattre si les prisons sont nécessaires ou non ; mais le devoir de dire que celles que nous avons reposent sur un système aberrant, lequel engendre une réalité insoutenable.

#NicoleGerard J'ai écrit ce que j'ai vécu et ce que d'autres femmes ont vécu ou vivent encore. J'espère simplement favoriser une prise de conscience. Car si je dois quelque chose à la détention, moi dont l'existence, jusqu'ici, avait été égoïstement insouciante, c'est un sentiment de solidarité. Je n'ai pas qualité pour débattre si les prisons sont nécessaires ou non ; mais le devoir de dire que celles que nous avons reposent sur un système aberrant, lequel engendre une réalité insoutenable.

#AnselmeBellegarrigue (1813 - présumé décédé vers la fin du XIXe ) « Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Eh bien ! Vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves : là où nul n’obéit, personne ne commande. » lu dans "manifeste de l'anarchie"

#AnselmeBellegarrigue (1813 - présumé décédé vers la fin du XIXe ) « Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Eh bien ! Vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves : là où nul n’obéit, personne ne commande. » lu dans "manifeste de l'anarchie"

#JeanClaudeMourlevat (1952 -  .... )   «Tu sais, je viens de me promener entre les tombes. C'est idiot mais j'aime ça -- Milos me traitait de fou. Il disait qu'il valait mieux profiter autrement de nos heures de liberté. Mais moi ça me plaît. Je ne trouve pas ça triste. Au contraire, ça m'oblige à penser vraiment à sa propre vie, et à ce qu'on en fait. Et justement, Milena et moi, on est décidés à faire quelque chose de notre vie : on veut lutter contre la Phalange » lu dans Le combat…

#JeanClaudeMourlevat (1952 - .... ) «Tu sais, je viens de me promener entre les tombes. C'est idiot mais j'aime ça -- Milos me traitait de fou. Il disait qu'il valait mieux profiter autrement de nos heures de liberté. Mais moi ça me plaît. Je ne trouve pas ça triste. Au contraire, ça m'oblige à penser vraiment à sa propre vie, et à ce qu'on en fait. Et justement, Milena et moi, on est décidés à faire quelque chose de notre vie : on veut lutter contre la Phalange » lu dans Le combat…

#ErricoMalatesta (1853 - 1932) « Parler d'anarchisme aujourd'hui représente évidemment un défi considérable puisque l'autoritarisme et les rapports de domination prévalent plus que jamais sur l'ensemble de la planète. Un pouvoir colossal se trouve entre les mains des détenteurs du capital à l'échelle des nations et, de plus en plus, à l'échelle mondiales ; ces derniers échappant à tout contrôle et jouissant d'une liberté quasi absolue. » lu dans l'anarchie

#ErricoMalatesta (1853 - 1932) « Parler d'anarchisme aujourd'hui représente évidemment un défi considérable puisque l'autoritarisme et les rapports de domination prévalent plus que jamais sur l'ensemble de la planète. Un pouvoir colossal se trouve entre les mains des détenteurs du capital à l'échelle des nations et, de plus en plus, à l'échelle mondiales ; ces derniers échappant à tout contrôle et jouissant d'une liberté quasi absolue. » lu dans l'anarchie

#MaxStirner (1806 - 1856) « Amis, votre époque n'est pas malade, elle a vécu; aussi ne la torturez pas e, essayant de la guérir mais allégez son heure dernière en l'abrégeant et lassez-la, puisqu'elle ne peut plus guérir, laissez-la mourir. » Lu dans Oeuvres Complètes

#MaxStirner (1806 - 1856) « Amis, votre époque n'est pas malade, elle a vécu; aussi ne la torturez pas e, essayant de la guérir mais allégez son heure dernière en l'abrégeant et lassez-la, puisqu'elle ne peut plus guérir, laissez-la mourir. » Lu dans Oeuvres Complètes

#JackLondon (1876 - 1916)  « Aux visions troubles des époques lointaines, venait se joindre l'appel qui résonnait au fond de la forêt, éveillant en lui une foule de désirs indéfinissables et d'étranges sensations. Mû par un pouvoir plus fort que sa volonté, il partait en quête, cherchant obscurément à découvrir l'origine de l'écho qui résonnait en lui. » lu dans l'appel de la forêt

#JackLondon (1876 - 1916) « Aux visions troubles des époques lointaines, venait se joindre l'appel qui résonnait au fond de la forêt, éveillant en lui une foule de désirs indéfinissables et d'étranges sensations. Mû par un pouvoir plus fort que sa volonté, il partait en quête, cherchant obscurément à découvrir l'origine de l'écho qui résonnait en lui. » lu dans l'appel de la forêt

Pinterest
Cerca